Financements

Subvention innovation de Bpifrance

25.5.2023
3
min.
Découvrir la ressource associée
Hugo Charbonnier
Directeur pôle financement de l'innovation - Associé

Vous avez une idée innovante qui ne demande qu'à éclore ? Ne laissez pas votre projet d'innovation étouffer sous le poids des coûts liés à l’étude de sa faisabilité ! Découvrez comment la subvention innovation de Bpifrance peut vous aider à développer votre compétitivité et votre potentiel de start-up.


Destinée aux PME et aux ETI, ce dispositif de financement anciennement appelé Aide à la Faisabilité de l'Innovation (AFI), peut atteindre 50 000 €, pour un programme d’innovation de 6 à 24 mois.

PME et ETI, projets innovants éligibles à l’aide à la faisabilité de l’innovation

À chaque étape de leur processus d’innovation, Bpifrance soutient les start-ups,les TPE, les PME et les ETI, avec des solutions d’accompagnement adaptées et de nombreux dispositifs de financements de l’innovation. La subvention innovation s’adresse spécifiquement aux PME et aux ETI. Elle vise à inciter ces entreprises à innover, en les aidant à valider la faisabilité de leurs projets innovants.

Tout projet d’innovation technologique, artistique ou culturel peut être éligible à cette Aide à la Faisabilité de l’Innovation. La subvention innovation de Bpifrance soutient les projets de recherche, développement et innovation (RDI) qui présentent un fort potentiel de commercialisation ou d'industrialisation. Ce financement peut également être accordé aux Industries Culturelles et Créatives (ICC), et notamment aux PME et ETI innovant dans les domaines du jeu vidéo, du cinéma, de la production audiovisuelle, ou encore de la mode. La subvention de l’innovation peut enfin soutenir les projets innovants de l’industrie agroalimentaire.

Valider la faisabilité de l’innovation, une étape essentielle pour les start-ups

L’étude de faisabilité et d’opportunité est une phase cruciale pour tout processus d'innovation, car elle permet de déterminer la viabilité technique, économique et commerciale du projet avant d'engager des ressources importantes. Les jeunes entreprises innovantes ont ainsi besoin d’intégrer de nouvelles compétences à leurs équipes d’innovation, afin de pouvoir valider chacune des nombreuses composantes de leur projet : ingénierie commerciale et marketing, faisabilité technico-économique, positionnement stratégique, propriété intellectuelle, recherche de partenaires, etc.

Or, depuis la création d’entreprise, jusqu’à la concrétisation du processus d’innovation dans l’émergence d’une startup en pleine croissance, les fonds propres des jeunes entreprises innovantes sont très souvent insuffisants.

Projets de recherche et développement : quelles dépenses peuvent être financées par la subvention innovation ?

L’Aide à la Faisabilité de l’Innovation de Bpifrance prend la forme d’une subvention pouvant couvrir jusqu’à 70 % des dépenses liées à la faisabilité de l’innovation, pour un montant maximum de 50 000 €.

Les dépenses éligibles comprennent tout d’abord les études d'évaluation du potentiel du projet d’innovation, visant à souligner ses opportunités et ses risques, et à identifier les moyens nécessaires à sa concrétisation. Sont également éligibles les études de positionnement stratégique, de validation de la faisabilité technico-économique du projet, de démarche design ou encore le recrutement de cadres de R&D.

Ce financement accompagne les PME à travers un programme d’innovation pouvant durer de 6 à 24 mois, et permet ainsi de valider la faisabilité des projets d’innovation les plus ambitieux.

 

 

La subvention innovation de Bpifrance représente ainsi une opportunité unique d’accompagnement des jeunes entreprises innovantes, en phase de maturation de leur projet d’innovation. La compétitivité des futures startups dépend de cette phase cruciale de validation de la faisabilité de l’innovation.

Depuis la création d’entreprises innovantes jusqu’au déploiement international de champions technologiques, Bpifrance propose de très nombreux dispositifs de financement de l’innovation. Le Programme d’investissement d’avenir (PIA) devenu plan France 2030, anime ces multiples dispositifs d’innovation via de nombreux concours d’innovation ou appels à projet.

 

Source :

« Subvention Innovation - Subvention pour valider la faisabilité de votre projet », Bpifrance.

 

Hugo Charbonnier

Directeur pôle financement de l'innovation - Associé

Depuis 10 ans j’accompagne et je conseille des entreprises innovantes dans le développement stratégique et financier de leurs innovations : identification d'axes de développement, participation à la construction du business plan, participation à la construction des prévisionnels financiers, définition de la meilleure stratégie de financement, construction des dossiers de financement (CIR, CII, JEI, Bpifrance, Concours d'Innovation Numérique, PIA...). Mes connaissances techniques dans des domaines variés tels que l'e-éducation, l'Intelligence Artificielle, la Cybersécurité, le Big Data, le Traitement Automatique des Langues, etc. sont indispensables pour valoriser efficacement le caractère novateur des projets auprès des organismes financeurs.

Besoin d'aide ?

Nos experts en innovation sont là pour vous répondre.

À quoi sert le Prêt à taux zéro pour l’Innovation (PTZI) ?

Le dispositif de prêt à taux zéro pour l’innovation (PTZI) de Bpifrance sert à appuyer les entreprises qui souhaitent mettre au point des produits, procédés ou services technologiquement innovants et qui présentent des perspectives concrètes de commercialisation.

JEI : à quoi correspondent ces 3 lettres ?

Une JEI est une Jeune Entreprise Innovante. Cela correspond à un dispositif qui permet, sous conditions, un allègement decharges pour une entreprise innovante.

Quelle est la définition du CIR (Crédit Impôt Recherche) ?

Le crédit d’impôt recherche (CIR) est une aide fiscale destinée à̀ encourager les efforts des entreprises en matière de R&D. Depuis le 1er janvier 2008, ce dispositif a été considérablement renforcé, simplifié et déplafonné : il prend désormais en compte 30 % des dépenses de R&D des entreprises, jusqu’ à 100 M€, et 5 % au-delà de ce seuil.